Accueil du site > Nos thématiques > Observatoire des paysages sous-marins méditerranéens - Observatoire Local de (...)

Observatoire des paysages sous-marins méditerranéens - Observatoire Local de la Biodiversité CPIE

Porteur : CPIE CÔTE PROVENÇALE
Région : Provence-Alpes-Côte-d’Azur
Mise à jour : jeudi 11 avril 2013
Année de fin de réalisation :
Compétences mobilisées :
Connaissance, ingénierie - Sensibilisation, information - Formation - Coordination de projet - Concertation, médiation - Consultation, participation
Thématique(s) associée(s) :
éducation/formation - biodiversité - observatoire local de la biodiversité (OLB)

Résumé

Souhaitant faciliter la compréhension de la politique de gestion du littoral et sa mise en œuvre, le CPIE Côte Provençale s’est positionné comme relais entre les structures de gestion et le grand public en mettant en place des « Observatoires Citoyens » dont « l’Observatoire des paysages sous-marins Méditerranéen ». Cette opération, réalisée par tous plongeurs amateurs et professionnels, se fait sur la base d’un protocole validé par l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée et Corse : l’indice paysager. Les observations des plongeurs contribuent à la caractérisation écologique des eaux côtières de la Méditerranée, constituant une veille du milieu marin, apportant des compléments aux études scientifiques et aidant ainsi les décideurs locaux pour la gestion du littoral.

Cette opération s’inscrit dans le cadre de la démarche Observatoire Local de la Biodiversité® de l’Union Nationale des CPIE.

Contexte

Dans le cadre de la directive cadre stratégie pour le milieu marin et du plan d’action pour le milieu marin (PAMM), l’agence de l’eau Rhône Méditerranée & Corse met en place réseaux de surveillance du milieu marin. Reconnu pour son expertise environnementale et sa capacité à sensibiliser, le CPIE Côte Provençale s’est rapidement positionné pour animer des observatoires citoyens complémentaires des réseaux de surveillance scientifiques

Le CPIE a donc mis en place depuis 2012, deux opérations de science participative citoyenne « Observatoires citoyens : l’observatoire « Pêcheurs sentinelles Méditerranée » mobilisant les pêcheurs amateurs, professionnels et « l’Observatoire des paysages sous-marins Méditerranéen » mobilisant les plongeurs.

Objectifs

Les objectifs de l’action sont :

  • contribuer à la caractérisation écologique des eaux côtières de la Méditerranée française
  • compléter les données scientifiques et apporter un éclairage complémentaire sur la connaissance du territoire marin - constituer une veille permanente du milieu marin
  • établir un lien entre les gestionnaires et les citoyens en rendant ces derniers acteurs de leur territoire par leur implication dans l’action

Description et résultats

Lancé en janvier 2012, l’Observatoire des paysages sous-marins Méditerranéen mobilise des plongeurs amateurs et professionnels sur la base du protocole : l’indice paysager. Ce protocole réalisé par le bureau d’étude CREOCEAN et validé par l’Agence de l’Eau RMC, a été testé en interne en 2011/ 2012 par le CPIE et ses plongeurs de l’Atelier Mer Adulte (AMA).

C’est donc en suivant ce protocole et à l’aide de plaquettes immergeables que les plongeurs réalisent leurs observations. À la sortie de l’eau, ces observations sont saisies sur le site Internet - www.medobs-sub.org. Le CPIE s’assure ensuite de la fiabilité des informations recueillies, se charge de compiler les résultats et d’animer le réseau de plongeurs. Les analyses plus poussées étant confiées à l’Agence de l’Eau RMC pour caractériser les eaux côtières des sites de plongée de la Méditerranée française.

En 2012, l’Observatoire des paysages sous-marins Méditerranéen a mobilisé 110 observateurs qui ont renseigné en ligne 276 observations.

Le CPIE organise régulièrement des rencontres et des ateliers physiques pour consolider les échanges entre usagers et chercheurs, notamment les scientifiques du MIO (Mediterranean Institute of Oceanography) mais aussi pour former les plongeurs à l’observation des paysages sous-marins. Un retour sera également fait aux observateurs en fonction des données qu’ils ont collectées sous formes de cartes notamment.

Le CPIE compte bien poursuivre le déploiement de l’observatoire, qui a soufflé en janvier 2013, sa première bougie. Afin d’instaurer des relais opérationnels, le CPIE constitue un réseau de clubs de plongée partenaires de l’opération en 2013 accompagné d’outils de communication : plaquettes immergeables, documents d’aide à l’observation, tee-shirts et autocollants aux de l’observatoire….

Atouts et limites

Un protocole sérieux et des plaquettes immergeables guident les plongeurs pour leurs observations. Le CPIE a su s’entourer de partenaires importants (AE RMC, bureau d’étude et réseau de scientifiques - MIO) pour le pilotage scientifique du projet.

Partenaires techniques

Les partenaires techniques sont :

  • L’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée et Corse
  • Scientifiques du MIO - Mediterranean Institute of Oceanography

Financeurs

Les partenaires financiers sont :

  •  L’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée et Corse à hauteur de 80 %

Plan du site | Mentions légales | Contacts