Accueil du site > Nos thématiques > Programme de sensibilisation et d’inventaire d’espèces - amphibiens et (...)

Programme de sensibilisation et d'inventaire d'espèces - amphibiens et reptibles

Porteur : UNION RÉGIONALE DES CPIE DE BASSE-NORMANDIE
Région : Basse-Normandie
Mise à jour : mercredi 5 janvier 2011
Année de fin de réalisation :
Compétences mobilisées :
Connaissance, ingénierie - Sensibilisation, information
Thématique(s) associée(s) :
biodiversité - amphibiens - reptiles

Résumé

Initié par le CPIE du Cotentin, le programme d'action alliant sensibilisation de la population à la préservation des amphibiens/reptiles et etude/inventaire des espèces est étendu à l'ensemble des CPIE de Basse-Normandie et porté par l'Union régionale de Basse-Normandie.

Contexte

Les 5 départements normands hébergent 17 espèces d’amphibiens sur les 32 inventoriées en France. Or, ce patrimoine est menacé par certaines activités humaines, comme l'extension des cultures céréalières et le remembrement agricole, l'urbanisation d'espaces naturels, l'introduction d'espèces animales exogènes (tortue de Floride), etc. A l’échelle mondiale, aujourd’hui, 32 % des espèces sont menacée de disparition.

En Basse-Normandie, l’état des connaissances sur les amphibiens était très hétérogène selon les milieux. Aucune association officielle batracho-herpétologique n’existait. Seul un groupe de bénévoles actifs, membres de la SHF, participaient à un projet d’atlas régional « Amphibiens et Reptiles ».

Dès 1994, le CPIE du Cotentin lance un programme lié à la préservation des amphibiens : chantiers d’entretien ou de création de mares, sensibilisation à l’érosion de la biodiversité globale au travers de l’exemple des Amphibiens….

Objectifs

Le projet porte sur deux objectifs principaux :

  • La préservation des habitats aquatiques et terrestres et de l’environnement plus généralement en utilisant notamment les amphibiens comme espèces indicatrices de la biodiversité, grâce à :
    • l’étude et à la conservation des espèces d’amphibiens et de reptiles de Normandie.
    • la construction et l’analyse d’indicateurs locaux de la biodiversité
    • le recueil de données batracho-herpétologiques régionales sous le cadre du programme MARE
  • Sensibiliser la population à la biodiversité et encourager les sciences participatives :
    • Compléter les inventaires régionaux par l’étude des terrains privés
    • Donner des conseils de gestion écologique
    • Sensibiliser au sujet de l’érosion de la biodiversité, notamment à l’échelle régionale
    • Encourager l’action locale du grand public

Description et résultats

Déroulement de l’action :

Dès 2004, le CPIE du Cotentin lance le projet de préservation des amphibiens et reptiles « La Rainette : un baromètre ? », grâce à trois volets d’actions : expertise écologique, gestion/protection et éducation à l’environnement.

Il met en place une campagne intitulée « Un dragon ? dans mon jardin ! ». Il s’agit d’une campagne d’inventaire des amphibiens et de conseil en gestion de mares chez les particuliers, définie de façon à susciter la curiosité et la participation active d’un nouveau public au maintien de la biodiversité.

Les particuliers sont invités à contacter le CPIE pour qu’il vienne identifier dans leur jardin les espèces d’amphibiens qui y vivent : tritons, salamandre, crapauds, grenouilles, rainettes…

Résultats : 500 foyers ont contacté le CPIE du Cotentin. Ces personnes ont souvent été placées devant un choix d’aménagement de leur terrain et très souvent, ils ont opté en faveur de la biodiversité.

Cette campagne est ensuite étendue aux territoires des CPIE Collines Normandes et Vallée de l’Orne.

En simultané, le CPIE lance l’identification et le recensement des espèces de son territoire. Les données recueillies alimentent l’observatoire Batracho-Herpétologique normand : l’OBHEN, porté à partir de 2005 par l’Union régionale de CPIE et parrainé par la Société Herpétologique Française et l’ONBAF (Observatoire National de la Batrachofaune Française dépendant du Muséum National d’Histoire Naturelle). Il a pour rôle :

  • le recueil des données batracho-herpétologiques régionales
  • la construction d’indicateurs de la biodiversité
  • l’analyse des causes de fluctuations des espèces
  • la proposition de solutions pour réduire ces régressions de populations
  • la sensibilisation du public et l’encouragement des opérations participatives décrites ci-dessus.

Atouts et limites

Les atouts :

  • des équipes et des conseils d’administration très motivés par la batrachologie, la nature de proximité et les sciences participatives ;
  • un contexte naturel riche ;
  • de nombreux partenaires complémentaires, et partenaires financiers dès le lancement.
  • des supports de sensibilisation diversifiés, attractifs et durables (non datés).
  • mobilisation régionale forte des acteurs du secteur de l’environnement

Les limites :

  • une inégalité du nombre de personnes touchées par la campagne « Un Dragon dans mon jardin » par département de Basse-Normandie.
  • l’extension de l’opération aux reptiles

Partenaires techniques

Union régionale de Basse-Normandie, ONBAF du MNHN, SHF et Parc naturel régional des Boucles de la Seine Normandes, PNR. des Marais du Cotentin et du Bessin, Conservatoires Fédératifs des Espaces Naturels de Basse-Normandie, Lycées professionnels agricoles de Vire et de Sée, ONCFS, ONF, PNR du Perche, Parcs zoologiques de Basse et Haute-Normandie, RNF, S.Y.M.E.L

Financeurs

Agence de l’eau Seine-Normandie, CR Basse Normandie, DREAL Basse-Normandie et Haute-Normandie, Conseil général de la Manche, du Calvados, de l’Eure, de l’Orne, de la Seine-Maritime, PNR Normandie-Maine, , Fondation Na


Plan du site | Mentions légales | Contacts