Accueil du site > Nos thématiques > "Un Dragon ! Dans mon jardin ?" sur le val d’Authie - Observatoire (...)

"Un Dragon ! Dans mon jardin ?" sur le val d'Authie - Observatoire Local de la Biodiversité CPIE

Mise à jour : mercredi 5 janvier 2011
Année de fin de réalisation :
Compétences mobilisées :
Connaissance, ingénierie - Sensibilisation, information
Thématique(s) associée(s) :
éducation/formation - biodiversité - amphibiens - reptiles - herpétologie - observatoire local de la biodiversité (OLB)

Résumé

Suite à la prise de connaissance de l’opération du CPIE du Cotentin "Un Dragon ! Dans mon jardin ?", le CPIE Val d'Authie se lance en 2008 dans une opération semblable. L'opération comporte un aspect sensibilisation de la population au maintien de la biodiversité sur leur territoire et un aspect inventaire et suivi. En 2009, cette opération est étendue aux CPIE de l'Union régionale Nord-Pas-de-Calais.

L'opération "Un Dragon dans mon jardin" animé par le CPIE Val d'Authie sur les espèces amphibiens et reptiles est reconnue comme démarche d'Observatoire Local de la Biodiversité par l'Union nationale des CPIE :

En savoir plus sur les démarches d'observatoire local de la biodiversité

Contexte

Le CPIE du Val d’Authie prend connaissance en 2006 du programme « La Rainette, un Baromètre » du CPIE du Cotentin, programme de préservation des amphibiens et reptiles sous trois volets d’actions : expertise écologique, gestion/protection et éducation à l’environnement. Le CPIE décide de l’adapter à son territoire.

Objectifs

Le projet porte 2 objectifs principaux :

  • La préservation des habitats aquatiques et terrestres et de l’environnement plus généralement en utilisant notamment les amphibiens comme espèces indicatrices de la biodiversité, grâce à :
    • l’étude et à la conservation des espèces d’amphibiens et de reptiles du Nord Pas de Calais
    • la construction et l’analyse d’indicateurs locaux de la biodiversité
    • le recueil de données batracho-herpétologiques régionales sous le cadre du programme du MNHN
  • Sensibiliser la population à la biodiversité et encourager les sciences participatives :
    • Compléter les inventaires régionaux par l’étude des terrains privés
    • Donner des conseils de gestion écologique
    • Sensibiliser au sujet de l’érosion de la biodiversité, notamment à l’échelle régionale
    • Encourager l’action locale du grand public

Description et résultats

Déroulement de l’action :

En 2007, le CPIE Val d’Authie s’inspire du programme « La Rainette : un baromètre ? » du CPIE du Cotentin et monte le dossier technique et financier en vue d’une expérimentation sur la vallée de l’Authie. La chargée de mission, coordinatrice du programme, acquiert la connaissance scientifique nécessaire pour le mener à bien : formations professionnelles, rencontre de l’équipe du CPIE du Cotentin…

En 2008, le CPIE lance la campagne intitulée « Un dragon ? dans ma vallée ! ». Il s’agit d’une campagne d’inventaire des amphibiens et des reptiles, ainsi que du conseil en gestion de mares chez les particuliers, définie de façon à susciter la curiosité et la participation active d’un nouveau public au maintien de la biodiversité. Les particuliers sont invités à contacter le CPIE pour qu’il vienne identifier dans leur jardin les espèces d’amphibiens qui y vivent : tritons, salamandre, crapauds, grenouilles, rainettes…

Le CPIE reprend et adapte les outils de mobilisation et de sensibilisation : posters, exposition de photos (« Pomme de Rainette »), exposition pédagogique (« La Rainette, un Baromètre ? ») ; et développe de nouveaux outils : exposition de photos « reptiles », création de figurines…

Dès 2009, cette campagne, intitulée « Un Dragon ! Dans mon jardin ?  », est étendue aux territoires des CPIE de la région : CPIE Flandre Maritime, Bocage de l’Avesnois, Chaîne des Terrils, Villes de l’Artois. Le travail se fait donc à l’échelle de l’Union régionale, coordonné par le CPIE Val d’Authie.

 

Résultats :

En 2009, 159 personnes ont participé à l’opération et 98 visites de sites ont été effectuées sur le territoire de l’Union régionale.

En simultané, les CPIE lancent l’identification et le recensement des espèces de son territoire. Les données recueillies alimentent l’observatoire Batracho-Herpétologique Régional : l’OBHER. Les CPIE de la région inventorient 590 sites et y recensent 305 batrachosites.

Les CPIE poursuivent leurs actions locales de préservation et de sensibilisation grâce à la pose de barrières-piège : les relevés quotidiens complètent les données de l’observatoire et les dispositifs sont utilisés comme outils de sensibilisation.

Atouts et limites

Les points forts de l'opération sont :

  • une opportunité de déployer l’opération sur le territoire de 5 CPIE, et de bâtir conjointement l’observatoire régional
  • une compétence naturaliste acquise grâce au suivi de formations
  • une coordination assurée par le CPIE Val d’Authie, qui anime le dispositif régional
  • l’existence de support de sensibilisation, adapté et complété par le CPIE Val d’Authie
  • un suivi du nombre de personnes touchées, du nombre de batrachosites répertoriés et des retombées presse sur la région

Partenaires techniques

Les partenaires techniques sont :

  • ATEN, ONEMA, Parc Naturel régional et SHF pour les formations
  • CPIE du Cotentin et CPIE de l’Union régionale du Nord-Pas de Calais

Financeurs

  • Europe (fonds FEDER)

Plan du site | Mentions légales | Contacts