Accueil du site > Nos thématiques > Programme de préservation des cistudes et sensibilisation

Programme de préservation des cistudes et sensibilisation

Porteur : CPIE PAYS GERSOIS
Région : Midi-Pyrénées
Mise à jour : mercredi 22 décembre 2010
Année de fin de réalisation :
Compétences mobilisées :
Connaissance, ingénierie - Sensibilisation, information
Thématique(s) associée(s) :
biodiversité - reptiles

Résumé

Le CPIE Pays Gersois lance en 2008 un programme sur 4 ans de préservation des cistudes d'Europe, associant les habitants du territoire.

Contexte

La Cistude d’Europe (Emys orbicularis) est une tortue de petite taille particulièrement présente en zones humides (mares, étangs, marécages…). Elle fréquente aussi le milieu terrestre pour la recherche des sites de ponte et certains de ses déplacements. C’est une espèce d’intérêt communautaire protégée en France. Elle est inscrite sur la liste rouge des espèces menacées de l’UICN, menaces principalement d’origine anthropique liées à la dégradation et destruction de son habitat.

Le CPIE Pays Gersois initie en 2008 un programme de conservation sur 4 ans (2008-2011).

Objectifs

Les objectifs sont triples :

  • améliorer la connaissance de cette espèce
  • exercer une pression d’études et de conservation homogène sur les espèces présentes dans le sud-ouest
  • doter le territoire d’outils d’inventaire pour suivre et préserver la cistude.

Ce programme s’articule autour de 3 comités de travail (scientifique, technique et de pilotage) et associe largement les habitants du territoire.

Description et résultats

Le programme de conservation se compose de deux grands axes d’études et un axe de sensibilisation :

  • Suivi de 3 populations représentatives des habitats utilisés par la cistude à l’échelle du territoire d’étude (Gers) par des sessions de capture/marquage/recapture (CMR) et par un suivi par télémétrie ;
  • L’étude de la répartition par des prospections ciblées sur des milieux propices dans un réseau de mailles qui divise de façon homogène le département.
  • Pour faciliter ce travail de terrain, un appel à la population est fait à travers les médias et à l’aide de la diffusion de plaquettes d’information. L’enjeu est double : une appropriation par les Gersois de l’enjeu de préserver le patrimoine naturel local et de contribuer à pallier au déficit de connaissance sur la répartition de l’espèce.

Pour cette seconde partie, le CPIE souhaite mettre en valeur le concept de « sciences participatives » : la plaquette associe informations et conseils mais aussi un formulaire d’observation, à retourner au CPIE. L’opération est également relayée par les médias locaux (presse et radio) par la presse spécialisée et sur le site Internet du CPIE.

Atouts et limites

Le CPIE Pays Gersois a obtenu un arrêté préfectoral l’autorisant à manipuler et étudier cette espèce.

Le format et de la validité des données fait l’objet d’une attention particulière par le comité technique.

Partenaires techniques

  • Un comité technique composé d’une vingtaine de membres, acteurs locaux impliqués dans la préservation de cette espèce : associations locales de préservation d’espèces, CREN, ONEMA, ONCFS, Chambre d’agriculture, Agence de l’eau, Cistude Nature…
     
  • Un comité scientifique, composé de personnes qualifiées, est garant de la qualité des études et de la gestion menées sur cette espèce : il valide les méthodologies d’étude et des protocoles, suit et valide les résultats

Financeurs

  • Europe
  • Région Midi-Pyrénées

Plan du site | Mentions légales | Contacts