Accueil du site > Nos thématiques > Restauration et valorisation du patrimoine naturel banalisé en secteur (...)

Restauration et valorisation du patrimoine naturel banalisé en secteur d'agriculture intensive : la ferme expérimentale d'Arvalis

Porteur : CPIE DE MEUSE
Région : Lorraine
Mise à jour : vendredi 17 septembre 2010
Année de fin de réalisation : 2010
Compétences mobilisées :
Connaissance, ingénierie - Sensibilisation, information - Formation - Gestion d’espace - Aménagement - Concertation, médiation
Thématique(s) associée(s) :
agriculture - eau - biodiversité - paysage - mare - zone humide

Contexte

Le canton de Fresnes-en-Woëvre a été fortement touché par la modernisation et les réformes agricoles : agrandissement des exploitations, céréaliculture intensive... De ce fait, les éléments du patrimoine écologique ont subi une forte dégradation : recalibrage des cours d’eau, drainage des zones humides, arasement des éléments fixes du paysage.

Depuis 1999, le CPIE s’est appuyé à la fois sur des procédures agri-environnementales, sur des programmes territoriaux (programme hydraulique de la communauté de communes), sur le volontariat de certaines communes et sur ses propres missions (formations, chantiers écoles) pour impliquer largement les acteurs du territoire autour de la reconquête du patrimoine naturel. Des opérations vitrines ont été menées afin de sensibiliser plus largement les exploitants agricoles et les élus locaux.

Depuis 1999, le CPIE Woëvre – Côtes de Meuse collabore avec Arvalis (Institut du végétal) pour la gestion environnementale de la ferme expérimentale de Saint-Hilaire, ferme gérée par ce dernier. Ainsi, un programme de restauration écologique et paysagère de la ferme a été mis en place. 

Objectifs

  • Mettre en place une coopération expérimentale sur un site vitrine : la ferme de Saint-hilaire. Pour le CPIE, l’objectif est de témoigner des possibilités des coopérations entre agriculture et environnement, par une approche écologique et paysagère.
  • Mettre en oeuvre des opérations de restauration et de valorisation du patrimoine naturel, plus particulièrement liées aux cours d’eau et aux zones humides, en mutualisant les moyens, les compétences, les dispositifs.
  • Favoriser des actions vitrines et pilotes, transposables.

Description et résultats

Tout au long de la démarche : 1999 – 2009

Parallèlement au travail mené sur la ferme d’Arvalis, le CPIE s’investie largement sur les questions agricoles et paysagère :

  • Implication dans les démarches agro-environnementales (CTE-CAD) pour la mise en œuvre de projets en faveur de l’eau et de la biodiversité.
  • Réalisation d’aménagements : création de mare, restauration de cours d’eau, gestion différenciée des fossés, plantation de haies, …
  • Réalisation de chantier de formation

1999 – 2000 :

  • Réalisation d’une étude de restauration paysagère et écologique de la ferme expérimentale de Saint-Hilaire ; proposition d’aménagements et d’un plan de gestion.
  • Mise en place d’un comité de pilotage, co-porté par le CPIE et Arvalis, réunissant la communauté de commune de Frêne-en-Woëvre, le Parc naturel régional de Lorraine, l’Agence de l’eau Rhin Meuse, le Département et autres acteurs financiers. Ce comité est un lieu d’échange et de concertation, des propositions de gestion sont discutées.

2000 – 2005 : Réalisation des aménagements paysagers et environnementaux sur la ferme expérimentale

2001 :

Restauration du Moutru (cours d’eau de l’exploitation) par création de sinuosités, d’épis, pose de seuil rustique, et bassin de récupération des eaux de drainage. Ce travail a permis de travailler plus généralement sur la question de l’eau sur le territoire.

2004-2005 :

  • Articulation du projet avec le programme intercommunal de gestion des cours d’eau (dont le CPIE assure la maîtrise d’œuvre)
  • Dépôt de 2 dossiers auprès de la fondation de France "Ensemble pour gérer le territoire" sur les enjeux de la gestion concertée des cours d'eau sur le canton de Fresnes – la ferme expérimentale étant un site pilote majeur du territoire en la matière.
  • Réalisation d’un sentier d’interprétation et d’un livret pédagogique sur les aménagements réalisés
  • Organisation de visites du site pour les agriculteurs, élus, étudiants, lycées agricoles, …

Depuis 2008 à ce jour

Prolongement du programme de restauration paysagère d’Arvalis et réactivation du comité de pilotage : étude pour la création de milieux humides et boisés complémentaires. Cette opération vise à favoriser le lagunage des eaux de fumières au travers un dispositif naturel qui ait une vocation écologique et paysagère.

Atouts et limites

Atouts :

  • La mutualisation des moyens et des dispositifs permet une mise en cohérence de ceux-ci sur le territoire. Cette action a participé à la valorisation des moyens existants au sein du CPIE (convention avec l’agence de l’eau, dispositif chantier de jeunes bénévoles, …)
  • Présence historique du CPIE sur le territoire, avec une acquisition de données et d’expériences importantes.
  • La ferme d’Arvalis est un fort terrain d’expérimentation, d’acquisition de référence, et de valorisation.
  • Transférabilité des techniques sur d’autres exploitations et d’autres territoires, notamment par via les chantiers de formation.

Difficultés rencontrées :

  • Manque de portage politique de ces actions par le territoire.
  • En région Lorraine, les mesures agro-environnementales ne peuvent pas être mobilisées hors des sites Natura 2000 et DCE.
  • Manque de disponibilités pour développer les partenariats et valoriser le site.

Partenaires techniques

Arvalis – Institut du végétal (ex-ITCF), chambre d’agriculture de la Meuse, Les Chantiers du barrois, Office national de l'eau et des milieux aquatiques, Police de l’eau, Parc naturel régional de Lorraine.

Financeurs

Agence de l'eau Rhin-Meuse


Plan du site | Mentions légales | Contacts