Accueil du site > Nos thématiques > Conception d’un projet de gestion d’espaces remarquables à Belle Île en mer : (...)

Conception d'un projet de gestion d'espaces remarquables à Belle Île en mer : une opération territoriale d'animation agri-environnementale

Porteur : CPIE BELLE-îLE EN MER
Région : Bretagne
Mise à jour : vendredi 17 septembre 2010
Année de fin de réalisation : 2011
Compétences mobilisées :
Connaissance, ingénierie - Sensibilisation, information - Gestion d’espace - Concertation, médiation - Consultation, participation
Thématique(s) associée(s) :
faune/flore - agriculture - activité agricole - production animale/élevage - mer/estuaire/littoral - biodiversité - paysage - tourisme - milieu rural

Contexte

L’activité agricole sur Belle Île en Mer est essentiellement extensive et de type lait-viande-ovin.

Sur l’île, il est constaté une diminution du nombre d’agriculteurs. Cette régression de la profession agricole provoque le délaissement des parties du territoire les plus difficiles à valoriser, et de ce fait une fermeture du paysage ainsi qu’un appauvrissement de la diversité biologique des zones rurales.

De même, l’activité touristique et l’urbanisation qui l’accompagne entrent en concurrence avec l’activité agricole et son rôle dans l’entretien des milieux.

Objectifs

L’objectif de cette action est de maintenir le patrimoine biologique insulaire. En particulier, il s’agira de :

  • Mettre en place et animer, grâce à un dispositif financier régional, une dynamique agri‑environnementale centrée sur l’entretien et la gestion conservatoire des ressources et du paysage, et rassemblant l’ensemble des acteurs de l’espace rural.
  • Maintenir une activité agricole extensive et dynamique, garante du paysage et de la diversité de ses composantes naturelles
  • Conserver un cadre de vie attractif pour la population locale et permettant une diversification touristique complémentaire au tourisme littoral.
  • Mettre en oeuvre un plan de gestion pluriannuel expérimental pour la restauration et l’entretien de parties du paysage bellilois, sur la base du dispositif régional Contrat Nature.

Description et résultats

Les opérations mises en œuvre par le CPIE :

2000 - 2004

  • Réalisation d’expertises naturalistes par le CPIE - compléments apportés par des centres de recherche et des universités : mise en évidence des évolutions au sein des populations floristiques et faunistiques.
  • Dialogue informel avec la population locale et le monde agricole.

Printemps 2004

  • Animation locale, création d’un groupe de pilotage informel (CPIE, syndicat d’élevage, société de chasse), dialogue avec les agriculteurs et réunions avec l’ADASEA. Création d’un projet d’animation territoriale en vue de la démarche agri-environnemental.
  • Validation et dépôt du projet d’animation locale par le CPIE auprès du Conseil régional et du CNASEA (financement)

Été 2004

Signature d’une convention entre le CPIE et l’ADASEA du Morbihan

Un comité de pilotage est créé pour le suivi du projet d’animation locale sur l’entretien de l’espace rural. Il rassemble le CPIE, le syndicat d’élevage, la société de chasse, la communauté de communes de Belle-Île, l’ADASEA, le CNASEA et le Conseil régional.

Sélection de futurs sites d’intervention

Sollicitation des propriétaires et des exploitants par des rencontres

Organisation et animation de réunions publiques sur la thématique de l’enfrichement du paysage.

Automne 2004

Articulation avec les dispositifs CAD et Natura 2000 après consultation et association au projet de la DDAF, de la Chambre d’agriculture et du Conseil général du Morbihan.

Hiver 2005

Engagement d’une des 4 communes de l’île, la commune de Bangor, pour un programme de gestion conservatoire d’espaces remarquables de son territoire. Contractualisation avec le CPIE pour la conception de ce programme et sa mise en œuvre. Cadrage par le dispositif régional breton des Contrats Nature.

 

2006 - 2010

Mise en place de la contractualisation auprès des agriculteurs (contrat Nature régional)

2009 - 2011

Conventionnement entre le département et le CPIE pour l’inventaire, la veille et la gestion agri‑environnementale d’espaces en voie d’enfrichement à Belle Île en Mer.

Atouts et limites

Points forts :

  •  Projet porté par un comité de pilotage représentatif des acteurs locaux et tourné vers le patrimoine intérieur de l’île (et non vers la frange littorale de l’île).
  • Le CPIE a impulsé une forte dynamique agri‑environnementale grâce à la concertation et l’animation locale réalisées depuis l’avant-projet.
  • Le projet participe à une prise de conscience de la valeur patrimoniale de Belle-Île et de la nécessité d’y maintenir une activité agricole.
  • Cette action a mis en avant et renforcé les compétences du CPIE en matière d’agronomie et de naturalisme. Ceci a participé au renforcement de son ancrage territorial.

Difficultés rencontrées

  • Économie et intérêt tournés vers le littoral.
  • Difficulté à communiquer sur l’évolution du paysage.
  • Difficulté à mobiliser une partie du pouvoir politique local autour du projet.

Partenaires techniques

 

ADASEA du Morbihan, Syndicat d’élevage, Communauté de communes de Belle-Île, Association intercommunale de chasse agréée, Office du tourisme de Belle Île en Mer, Conseil régional de Bretagne, Conseil général du Morbihan, DDAF du Morbihan, DIREN Bretagne, Chambre d’agriculture du Morbihan.

Financeurs

Conseil régional de Bretagne


Plan du site | Mentions légales | Contacts